« Une approche bâtie, logique, raisonnée »

Interview de

Céline Lagane-Gouzou

responsable marketing / Bernard Cassière

Publié le 13 - 05 - 2018

« Une approche bâtie, logique, raisonnée »

Céline Lagane-Gouzou, responsable marketing de Bernard Cassière, Groupe Sothys (cosmétiques).

Votre besoin quand vous avez sollicité/rencontré Big Happy ?
Sur la gamme corps comme sur la marque Bernard Cassière en général, notre positionnement était devenu flou : nous n’étions plus capables de dire qui nous étions dans un environnement devenu très concurrentiel. Nous faisons bien notre travail, mais nous avons plein de nouveaux concurrents qui faisaient des choses très bien aussi, et surtout qui le disaient mieux que nous. Il fallait que quelqu’un nous sorte la tête du guidon, analyse nos forces, peut-être nos faiblesses aussi, pour nous aider à redéfinir et à affirmer notre identité.

Big Happy, AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION… comment l’agence vous a-t-elle stratégiquement épaulé ? Comment a-t-elle problématisé votre besoin ?
C’est passé par un travail de remise en question qui est bâti, construit, raisonné. L’agence est venue rencontrer nos équipes, voir comment on travaille, comment sont nos installations. Elle a confronté la vision des gens en interne à ce qu’elle pouvait analyser, sentir en externe pour faire émerger notre point fort, notre plus-value, ce qu’elle appelle la pépite. Cette phase n’est pas tout à fait terminée, nous avons hâte de voir comment cela se traduira visuellement et textuellement.

L’approche stratégique de Big Happy fondée sur UN EXERCICE DE RÉVÉLATION… Comment cette conviction d’agence s’illustre-t-elle dans votre cas ? Quelle « pépite » avez-vous mise à jour en collaboration avec Big Happy pour structurer une stratégie pertinente de communication ?
Au fond, cette analyse a mis en évidence que nous avons un savoir-faire et une philosophie qui s’ancrent dans une tendance durable. C’est rassurant de savoir qu’on est sur quelque chose qui est tendance et qui va durer ! Big Happy nous a surtout parlé de maturité et d’audace, ce qui correspond parfaitement au virage que l’on souhaitait prendre alors que l’on se sentait en crise d’adolescence : jusque-là, on fonctionnait sur des coups marketing qui n’étaient pas durables, on partait un peu dans tous les sens en tentant des choses avec plus ou moins de succès. Il nous fallait mûrir tout en gardant notre personnalité pour se différencier des autres. Cette révélation nous apporte de la confiance et de la sérénité.

Comment au final ressentez-vous ce positionnement de l’agence ?
Je n’avais jamais travaillé avec une agence auparavant, et je n’envisage pas de le faire d’une autre manière. Cette approche, super cohérente, répond exactement à notre besoin. Savoir qui on est pour se différencier, augmenter notre visibilité, notre notoriété, étendre notre business-model, c’est le nerf de la guerre. Le côté humain joue beaucoup aussi : un peu comme dans un miroir, on se retrouve face à une équipe jeune et dynamique qui partage notre état d’esprit et parle le même langage que nous. La cosmétique d’institut est un microcosme particulier, Big Happy a su s’approprier notre domaine, nos codes, pour finalement donner quelque chose qui soit juste.

Big Happy a su s’approprier notre domaine, nos codes, pour finalement donner quelque chose qui soit juste.

Et si nos clients en parlaient mieux que nous ?

Nous aurions pu passer du temps à nous jeter des fleurs, mais au final est-ce bien intéressant ? Alors nous avons donné la parole à plusieurs de nos clients dans des secteurs d’activités très différents pour savoir ce qu’ils avaient pensé de leur collaboration avec Big Happy. Et ils nous ont répondu. Les yeux dans les yeux. #témoignages